Reproduction humaine, Bioéthique, judaïsme- Réflexions sur un thème 1962018-

Diapo Reproduction humaine REFLEXIONS SUR UN THEME 1962018 A revu le 14 juillet 2019 PDFCher(e)s ami(e)s.   L’exposé du 19 juin 2018 (Reproduction humaine…) dans le cadre de l’activité « Réflexions sur un thème » a été présenté avec un diaporama dont le lien est ci-dessus. Cliquez sur ce lien et vous verrez.  N’hésitez pas à donner votre avis et ajouter d’éventuels compléments. L’Introduction est ci-dessous. Bien amicalement à vous. Bernard Saïag                          INTRODUCTION

 » Quel avenir pour la PMA (procréation médicalement assistée) et une de ses techniques, la FIV (Fécondation In Vitro)  ? Et la GPA (gestation pour autrui)  ? Tel est l’enjeu, en France des futurs états généraux de la Bioéthique afin de préparer un nouveau projet de loi dans quelques mois.
Il nous a semblé, à CJEB, important de nous questionner sur ces sujets, maintenant intrinsèques aux nouvelles sociétés humaines. Qu’en dit le judaïsme, comment les choses se passent en Israël  ?
Nous ferons un bref rappel sur les mécanismes physiologiques de la reproduction humaine puis parlerons des différents problèmes auxquels l’homme a été, est et sera confronté quant à la reproduction.
Nous ferons le point sur les problèmes bioéthiques se posant de nos jours et sur les technologies disponibles.
Ainsi, pour la FIV et la PMA  : est-ce qu’il faudra poser des limites à l’utilisation des gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) aux couples hétérosexuels, homosexuels, aux personnes seules.    Est-ce que le don de gamètes doit être anonyme  …etc.?
Pour la GPA  : ne risque-t-on pas la marchandisation pour une mère porteuse et le «  service rendu  »  ?; n’y-a-t-il pas risques psychologiques pour l’enfant né d’une mère «  porteuse  », pour la mère porteuse elle-même mais aussi pour les protagonistes ayant fait le choix d’une GPA  ?; quel sera le statut de l’enfant né par GPA et quels seront les aspects juridiques  ? Et la place de la mère porteuse  …etc.  ?
Enfin nous parlerons de l’avenir plus lointain, de ce qui n’est déjà plus de la science fiction  : utérus artificiel, risque d’abandon des gestations in vivo  !, modifications des comportements en conséquence  !, mais aussi la possibilité de modifier le génome (ciseaux moléculaires -Crispr-cas9-)  ? ….
Nous verrons que le judaïsme, dans la thora, donne des éléments de réponses intéressants et que la législation israélienne est tout à fait à la pointe de la réflexion comme de l’action sur ces sujets. Par ailleurs, nous constaterons que les lois bioéthiques françaises apportent des éléments pertinents. Enfin, nous exposerons les positionnements de l’église catholique qui nous permettront de percevoir que ces questionnements peuvent être analysés selon des angles différents. »

Diapo Reproduction humaine REFLEXIONS SUR UN THEME 1962018 A revu le 14 juillet 2019 PDF

LA FEMME (diaporama Activité Réflexions sur un thème)

La femme CJEB Version définitive, 28 mars 2017 (1)OpenOfficeimpressPDF

Cher(e)s ami(e)s.     Nous  vous présentons ici  l’exposé avec diaporama sur le thème: LA FEMME. il a été préparé avec la collaboration d’adhérents de CJEB  dans le cadre de l’activité « Réflexions sur un thème ».   Vous trouverez ci-dessous une introduction sur ce thème.. Pour visualiser le diaporama, cliquez sur le lien ci-dessus.        Bien à vous .        Bernard Saïag

INTRODUCTION              L’histoire de l’être humain est autant celle de la femme que celle de l’homme.
Il est remarquable que selon les cultures, la place de la femme est et a été différente.
Pour ce qui concerne les religions monothéistes sur lesquelles se sont développées les cultures juive, chrétienne, islamique,…selon les versets ou passages des textes religieux, il est tout autant possible de dire qu’elles revendiquent une place égalitaire de la femme qu’elles seraient misogynes à leur égard. Etonnant, direz-vous?
. Nous allons essayer d’élaborer une synthèse au sujet de la place de la femme dans les cultures juives comparativement à l’histoire générale de la femme dans de nombreuses autres cultures, dans le temps et l’espace.           …………Chaque matin, le monde juif religieux dit:
Pour les Hommes: « Béni sois-Tu de ne pas m’avoir fait femme »
Pour les femmes: «  Béni sois-Tu de m’avoir faite selon Ta volonté »    …………Qu’en est-il?
Nous y reviendrons.

 

Réflexions sur un thème: VIEILLESSE & DEPENDANCE : biologie, tradition juive, bioéthique, société

Cher(e)s ami(e)s,
Deux exposés ont été présentés le dimanche 18 juin 2019, dans le cadre de « REFLEXIONS SUR UN THEME ». En voici ci-dessous les résumés. Vous pouvez consulter les deux diaporamas correspondants en cliquant sur les liens ci-dessous. N’hésitez pas à exprimer votre avis sur ce thème et ajouter d’éventuels compléments.
Bien amicalement
Bernard Saïag & Serge Hannoun

Vieillesse dépendance & Bioéthique (PDF)

La vieillesse dans la tradition juive (PDF)

 

RÉFLEXIONS SUR UN THÈME

Mardi 18 juin 2019 18h

(1h, buffet après débats)

Av Emmanuel Mounier

RÉSUMÉS

« LA VIEILLESSE » :

Aspects traditionnels, sociétaux et bioéthiques »

Exposé N°1

« La vieillesse : approches biologiques, sociétaux et bioéthiques », Bernard Saïag

De l’époque des cavernes (- 2 millions d’années) à un passé encore proche, les plus jeunes étaient pleinement en dialogue avec leurs aînés et en prenaient soin. Notre société « occidentale » a changé les modalités de communication /assistance à, et, avec nos aînés dépendants ou non. Parallèlement les notions, de tolérance, de respect, d’écoute se sont fortement altérées et l’image de sagesse jadis attachée à la vieillesse s’est estompée. Nous faisons le point : 1) sur la prise en compte/ l’assistance de, et à nos, ascendants aujourd’hui en France et ailleurs ; 2) sur l’état des réflexions émanant de la Bioéthique prenant en compte l’évolution de la société et le fait que la durée et la qualité de la vie humaine ont augmenté (Mathusalem = 900 ans ? Transhumanisme). Il semble bien qu’une prise de conscience se fasse et ramène à cette notion essentielle qu’est le respect que nos ancêtres exprimaient pleinement à l’égard de leurs ascendants.

Exposé N°2

« La vieillesse dans la tradition juive », Serge Hannoun

Face à une société moderne qui fait de la vieillesse un problème et qui vante les mérites de l’antivieillissement, le judaïsme, s’appuyant sur de nombreux textes bibliques et talmudiques, a une approche spécifique du vieillard.

Bénéficiant d’une place privilégiée, notamment au sein de la famille, ce dernier mérite respect, considération et protection, et a un rôle de « passeur » de la Tradition.

Le judaïsme nous invite à revoir un certain nombre de nos comportements et propose des solutions pour conserver la personne âgée dans la « société des vivants ».