La lecture récente de ses mémoires permet de redécouvrir une personnalité qui a connu d’assez près quelques uns des principaux bouleversements du vingtième siècle français (l’avènement du Front Populaire, la naissance du nazisme, la deuxième guerre mondiale à Londres, la décolonisation et notamment l’indépendance algérienne, …).

C’était une personnalité qui n’était pas du tout dans le main stream de l’histoire intellectuelle, On le verra en évoquant son parcours intellectuel et celui de son ami Jean-Paul Sartre. C’est un intellectuel de haute tenue, atypique, aux centres d’intérêt multiples (histoire, économie, sociologie, philosophie, géopolitique) lucide sur son époque. Sans doute un peu cassant et rigide, réputé pour n’avoir pas très bon caractère, on disait de lui « qu’il était plus difficile d’avoir raison avec Aron que d’avoir tort avec Sartre ».

Lire en entier: Raymond Aron – Mémoires (+ Vidéo)